Le siège de la Direccte à Nantes

 
 
+ services en département
 

 
 
Liens
Ministère du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social
 
Portail de l'économie et des finances
 
Portail de l'alternance
 
Préfecture de la région Pays de la Loire
Annuaire des Siae Pays de la Loire
 
 
Accueil > Plan d’actions pour l’investissement et la croissance des entreprises

Plan d’actions pour l’investissement et la croissance des entreprises

| Publié le 4 octobre 2017 | Dernière mise à jour le 5 octobre 2017
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

Le Gouvernement a lancé le Plan Entreprises dont l’objectif est de faire évoluer la politique pour favoriser la croissance des entreprises et la création d’emplois tout en simplifiant des dispositifs existants. Il repose sur une démarche participative et une concertation avec les parties prenantes.

Ce plan d’actions sera articulé autour d’un projet de loi, mais ne s’y limitera pas. Les mesures permettant aux entrepreneurs et aux entreprises d’être informés et soutenus dans l’évolution de leur cadre d’activité et l’utilisation des nouveaux outils à leur disposition, seront également au coeur de la démarche.

Une démarche de construction participative du plan d’action est lancée par le Gouvernement : Entreprises et professionnels, vous êtes invités à participer à cette construction dans le cadre d’une consultation publique.

Six thématiques prioritaires

1. Création,croissance et (...)

1. Création,croissance et transmission

La création, la reprise d’entreprises et les premières étapes de croissance doivent être facilitées en supprimant les barrières inhibant le passage à l’acte entrepreneurial, en introduisant plus de flexibilité et de lisibilité dans l’environnement fiscal et social du dirigeant, et en lançant une dynamique pour lutter contre la peur de l’échec. Il convient également de faciliter le lancement d’un nouveau produit, l’ouverture d’un nouvel atelier, d’une nouvelle usine ou d’un nouvel entrepôt.

2. Financement des entreprises

Le développement des entreprises dépend en grande partie de leur capacité à mobiliser un financement adapté à leurs besoins, en fonds propres comme en dette, à un coût compétitif.

3. Simplification et sécurisation des relations entre les entreprises et l’administration

En dépit des efforts menés au cours des dernières décennies, les entreprises demeurent confrontées à la complexité des relations avec les administrations. Dans le prolongement du projet de loi relatif au droit à l’erreur, la politique de simplification pour les entreprises doit être poursuivie avec pour objectif de créer les conditions d’une relation personnalisée entre les entreprises et les administrations, basée sur la confiance et le conseil.

4. Conquête de l’international

Au-delà de la contribution à l’équilibre de la balance commerciale, l’accès aux marchés étrangers et l’inclusion des entreprises dans les chaînes de valeur internationales sont des facteurs clé de développement des entreprises. Il est nécessaire de faciliter les démarches d’exportation et de moderniser l’accompagnement des entreprises dans leur
internationalisation, de façon à accroître leur capacité à profiter de ces débouchés.

5. Numérisation et innovation

Les PME doivent innover pour croître, renouveler leur savoir-faire,s’adapter aux nouveaux usages et marchés. La France n’a pas encore traduit pleinement sa capacité d’innovation en croissance économique et les entreprises françaises n’ont pas toutes tiré les bénéfices que peut apporter le numérique. Il convient d’ encourager les initiatives et les prises
de risques, en mettant les dispositifs et les règles au service de ceux qui innovent et se transforment. En complément du projet de fonds pour l’industrie et l’innovation, qui soutiendra l’innovation de rupture, les règles doivent évoluer, afin que l’économie française permette à chaque TPE, PME ou start-up qui présente un potentiel de faire la différence sur le plan mondial.

6. Formation initiale et continue

Les compétences des salariés comme des chefs d’entreprise déterminent largement la pérennité et la montée en gamme des entreprises, notamment via la qualité de la gestion, l’adoption de technologies numériques ou les capacités d’innovation. L’objectif est d’améliorer l’adéquation de l’offre de formation et d’accompagnement des entreprises avec leurs besoins.

Participez à la consultation publique en Pays de la Loire

  • 1. Comment faciliter l’entrepreunariat en supprimant les barrières inhibant le passage à l’acte ?

    Si vous ne souhaitez pas répondre à cette question, indiquez "RAS"
  • 1.2 Comment faciliter le lancement d’un nouveau produit, le démarrage d’une nouvelle activité ?

    Si vous ne souhaitez pas répondre à cette question, indiquez "RAS"
  • 2. Quelles nouvelles réponses apporter aux besoins en financement des entreprises ?

    Si vous ne souhaitez pas répondre à cette question, indiquez "RAS"
  • 3. Que préconisez-vous pour rendre plus efficaces les relations des entreprises avec les administrations ?

    Si vous ne souhaitez pas répondre à cette question, indiquez "RAS"
  • 4. Comment faciliter les démarches d’exportation et améliorer l’accompagnement des entreprises dans leur internationalisation ?

    Si vous ne souhaitez pas répondre à cette question, indiquez "RAS"
  • 5. Comment encourager les initiatives et les prises de risques des entreprises qui innovent et se transforment ?

    Si vous ne souhaitez pas répondre à cette question, indiquez "RAS"
  • 6. Quelles mesures préconisez-vous pour améliorer l’adéquation de l’offre de formation et l’accompagnement des entreprises avec leurs besoins de recrutement et de montée en compétences ?

    Si vous ne souhaitez pas répondre à cette question, indiquez "RAS"

-- --

Webmestre | Légifrance | Mentions légales | Services Publics